Enseignements

Ressources des enseignements que j’ai dispensés

Méthodes de travail pour gérer un cours d’arts plastiques au collège

Être professeur d’Arts Plastiques au collège, c’est enchainer sans interruption des activités d’une heure qui incluent matériel (sans budget), bruits/agitations et ménage. Les élèves peuvent avoir beaucoup d’interactions entre eux, pour le meilleur et pour le pire. On doit en plus assurer un même temps un suivi personnalisé de plus de 400 élèves que l’on ne voit qu’une seule fois par semaine.

Bref, il vaut mieux être bien organisé !

Nous avons tous nos méthodes de travail pour tenter l’impossible. Je partage ici quelques-unes des miennes.


Le schéma type d’un de mes cours

Installation (5 min)
Saluer les élèves à l’entrée du cours (contact visuel -> repérage des élèves agités, démotivés, sans carnet)
Les laisser choisir leur place… et ensuite opérer des changements
Attendre le silence et le calme avant de les faire s’asseoir
Effectuer l’appel (pour aller plus vite, j’utilise le plan de classe)

Mise en activité (35 min)
Demander un à élève de rappeler le sujet du cours précédent (silence + lever la main)
Donner des consignes claires et peu nombreuses (écrire au tableau)
Demander aux élèves qui sont bloqués de lever la main et passer les voir individuellement
Inviter les élèves à verbaliser leur ressenti, leur vécu dans les situations d’apprentissage

Synthèses intermédiaires (10 min)
Mise en commun ou références artistiques au vidéoprojecteur
Écouter et valoriser la parole de tous les élèves en relation avec le cours
Exploiter les réponses des élèves et reformuler si nécessaire
Favoriser l’entre-aide, l’interactivité, la co-évaluation ou la co-observation

Évaluation (au fil de l’eau)
Interroger le ressenti des élèves sur leurs apprentissages du jour, leurs réussites, leurs difficultés

Rangement (5 min)
Annoncer la sonnerie 10min avant
Entreposer tous les travaux au même endroit (à préciser explicitement)
Ranger et nettoyer les tables (contrôle des tables si nécessaire)
Remplir le cahier de textes numérique

Les documents que j’utilise

Mon trieur administratif

J’utilise un trieur avec 6 onglets pour ranger mes papiers. 3 onglets sont essentiels

Agenda

Semaines A/B et vacances scolaires pour bien planifier son programme (ne jamais faire confiance aux élèves).

Mon emploi du temps. Je colle parfois dessus des post-it pour les réunions, conseil de classe, etc.

ENT

Les identifiants ENT

Des feuilles d’appel papier
…pour tous les jours où l’intranet nous lâche…

Urgence

Des punitions : des exercices faciles de plusieurs niveaux. Avec moi, ils font du pixel art quand je suis gentil ou un bête damier quand je suis méchant. Bref, j’ai plein de feuilles à petits carreaux et ça les occupe bien, car ils ne prennent pas forcément ces exercices comme des punitions.

Des fiches d’exclusion de cours. N’ayons pas peur de les préremplir « perturbations incessantes du cours » marche dans 90% des cas, mais c’est moins bien pour le CPE. [le fichier est éditable avec LibreOffice]

Des rapports vierges

Des billets de circulation (préremplis) [le fichier est éditable avec LibreOffice]

Les check-list pour les procédures d’urgence (incendie/infiltration/climat)


Ma pochette de séquences

Cette pochette contient :

Les séquences travaillées

Fiche de cours + 1 exemplaire des polycopiés pour faire des photocopies

Les photocopies rassemblées en paquet de 25ex (pour éviter de devoir les recompter)

Les références artistiques sont sur une clé USB (avoir une clé de secours, c’est mieux)

Des fiches mémos

Je ne m’en sers jamais, mais j’aime l’idée d’avoir toujours ça sous la main.

Des frises chronologiques des mouvements artistiques

Une liste de définitions du vocabulaire en Arts Plastiques

Un sujet de secours

Un sujet simple à mettre en place, d’une séance, qui marche sans vidéoprojecteur, sans eau, sans électricité, uniquement avec le matériel des élèves.


Mes pochettes de suivi de classe

Pochettes pour 18 classes

Le grand défi est d’arriver à suivre la masse d’élèves que représente dans nos 18 classes. Pour chacune de mes classes, j’utilise une pochette qui contient :

Une grille d’évaluation et de discipline

Très rapidement, cette grille va vous permettre d’identifier les élèves et leurs comportements.

J’utilise une grille (pdf) par trimestre.

Je remplis la première colonne avec la classe et les noms des élèves. (Préciser les nom de famille qu’en cas d’homonyme, les délégués et les PAI)

À chaque séance, je complète une colonne avec la date et un mot-clé pour me rappeler de la séquence travaillée.

Je rempli la grille tout au long du cours avec un stylo 4 couleurs :

En bleu : la présence (Abs : absent, R : retard…)

En noir : les problèmes de discipline (B : bavardage, T : téléphone, V : violence, I : impertinence). Je dessine aussi souvent un œil pour les élèves qui n’ont pas vraiment fait de bêtise, mais que j’ai dû beaucoup surveiller.
En rouge, je les souligne quand c’est très problématique et je les entoure quand cela à donné lieu à une punition.

En vert : le travail fourni (++ : au top, + : très bien, – insuffisant, – – : aucune production, P : travail perdu, C : très bonne compréhension, V : très bonne verbalisation…)

À la fin d’une séquence, je grise une colonne au crayon à papier pour la remplir avec son évaluation.

Bref, tout un trimestre résumé en une feuille A4.

Un carnet de bord

Avec cette fiche, vous allez pouvoir épater tous vos élèves sur le fait que vous n’oubliez jamais rien (contrairement à eux).
Il y a une certaine persistance sur le comportement de la classe d’un cours à un autre. Il m’arrive de rappeler à mes élèves (avant même de leur autoriser à s’assoir) ce qui avait bien marché la semaine dernière et les choses qu’il faudra essayer d’améliorer à cette séance.

J’imprime cette feuille (pdf) recto verso.
Je note le degré d’avancement des séquences. (Références vues, travail fait et restant à faire, etc.)
Et les remarques sur la classe et/ou certains élèves qu’on ne veut pas oublier avant la prochaine séance (en complément de la grille de discipline).

Le plan de classe (modifiable)

Sans aucun doute, l’outil le plus puissant que je me suis créé. Ça me prend plusieurs heures à les créer, mais je les fabrique maintenant avec le sourire tellement je sais que cet outil va me soulager.

J’imprime une feuille de plan de classe de ce type (pdf) avec en gris, les tables de ma salle de classe et en bas, des encadrés pour des infos très utiles :

  • La classe (dans le premier carré)
  • Les horaires exacts des sonneries (en semaine A et en B)
  • Les noms des collègues référents, car il est toujours bon de rappeler que vous travaillez en équipe (CPE, Prof Principal, surveillant)

J’imprime ensuite le trombinoscope des élèves (aux bonnes dimensions) et je découpe chaque photo avec le nom de l’élève en dessous.

Je colle ensuite avec de la colle repositionnable les photos des élèves sur mon plan de classe.

Pour que toutes les photos tiennent bien, je range le tout dans une pochette plastique transparente qui s’ouvre sur le côté.

Concrètement, à chaque fois que je fais l’appel, j’actualise le plan de classe en déplaçant les photos des élèves en fonction de leurs places. (Il y a très peu de changement d’une séance sur l’autre, du moment qu’ils n’ont pas changé d’ilots, c’est bon.)

Le plan de classe me permet de vraiment cartographier la place de chaque élève. Après la séance, il me sert d’aide mémoire pour me rappeler des interactions entre les élèves et parfois de planifier des changements de places nécessaires.

Il me sert bien évidemment à appeler les élèves par leurs prénoms, c’est bien plus efficace et plus respectueux pour eux (et à force on finit par les retenir).

J’utilise aussi un index (j’ajoute un nombre sur chaque photo) ce qui me permet de retrouver très rapidement leurs noms ma grille d’évaluation et de discipline.

Il me sert aussi à évaluer facilement la participation orale. C’est très simple, à chaque fois qu’un élève participe, je colle un post-it sur sa photo (ils sont déjà tout près, je ne fais que les déplacer les post-its). J’attends un moment calme pour reporter ces bons points dans la grille d’évaluation.

Les punitions rendues et les rapports

Si la punition n’est pas dans la pochette, c’est qu’elle n’a pas été rendue !

Et je me suis déjà retrouvé à relire un de mes rapports avec l’élève concerné plutôt mécontent. Je lui ai demandé de signaler quelles phrases étaient pour lui fausses. Il n’en a pas trouvé. Fin de la discussion.


Méthodes : astuces diverses

Remplir le cahier de textes du collège

Cahier de textes papier

Coller directement une photocopie du sujet

Cahier de textes numérique

Copier-coller la fiche de cours sans les détails :

  • Le titre du sujet
  • Les consignes avec l’objectif général
  • Le travail à faire ou le matériel à prévoir

Les travaux un peu compliqués à distribuer

Noms pas bien visibles, ou sculpture en plusieurs morceaux…  j’ai trouvé une méthode assez efficace pour redistribuer tout ça rapidement.

J’étale tous les travaux sur mon bureau (ce qui peut être aussi l’occasion  de faire une rapide mise en commun) puis je demande aux élèves de venir prendre eux-mêmes leurs réalisations qu’ils reconnaissent tout de suite. Pour calmer le jeu, je fais venir calmement chaque table d’élèves les unes après les autres.

Les pochettes plastiques

Pas cher et très pratique pour rassembler des réalisations « en kit » avant ramassage. Demander à l’élève d’ajouter dedans un bout de papier avec son nom et sa classe.

La colle liquide

Colle liquide dans des bouchon

Pour utiliser les bidons de colle bleue (ou de la fameuse colle Cléopâtre), j’utilise des gros bouchons de bouteilles en plastique.

Je distribue à chaque table un bouchon rempli de colle, posé sur une feuille de papier journal avec quelques pinceaux.

Attention : j’ai déjà eu des élèves qui ont cherché à m’en voler pour faire du slime.

Les cartons de la photocopieuse

Cartons feuilles A4 photocopieuse Les cartons de feuilles A4, il y en a plein dans tous les collèges et c’est très pratique pour créer des bacs de rangement pour les travaux des élèves. Plus qu’à écrire dessus la classe avec un gros feutre.

Sinon ça peut toujours servir de cartons à découper pour les élèves.

Séance de découpage

Distribution de revues à découper

Pour éviter la guerre des revues à découper (dispute et montagne de revue rangée en boule), je distribue à chaque table une caisse contenant des revues variées. À la fin de la séance, chaque table doit remettre correctement toutes les revues dans la caisse.

Pour refaire le plein de revue, aller voir le documentaliste.

Gestion du prêt du matériel

Pour le moment, dans tous les collèges où j’ai été, le matériel en libre service a toujours été bien mal mené (gaspillage, destruction, perte, vol). Du coup, je ne laisse en libre-service que le matériel que je suis prêt à voir disparaitre (en gros, une boite d’objets trouvés avec du vieux matériel usagé).

Post-it pour les carnets en cautionPour le reste, je prête le matériel sous caution de leurs carnets. Pour m’y retrouver, j’insère dedans un marque-page avec écrit dessus l’objet prêté. J’ai remarqué que les élèves prennent bien plus soin du matériel qu’on leur a personnellement prêté, et d’autant plus si c’est du beau matériel (par exemple : une boite complète de crayons couleur).

Sinon, j’aime bien leur prêter des objets géants (du genre un scotch sur un gros support lesté avec du sable), trop encombrant pour rentrer dans une trousse, ça ne se perd pas facilement 🙂 PS Ikea vend des supports de scotch métallique (et donc incassable) vraiment pas cher.

Séance de peinture

Je prendrai surement le temps de compléter cette partie. Mais en quelques mots je dirai que :

Je demande à plusieurs élèves de m’aider à distribuer tout le matériel à chaque table (feuilles, verres d’eau , pinceaux) et de m’aider à préparer les palettes de peinture à mon bureau.

Les pots de peinture restent toujours sur mon bureau. Les palettes sont distribuées qu’une fois que tout est près, après un bref rappel des consignes, et que j’ai eu le silence. (Pensez à bien leur demander d’écrire leurs noms au dos de leurs feuilles avant de lancer les hostilités.)

Si vous en avez marre de laver les palettes en plastique, une feuille de papier qui finira à la poubelle fera très bien l’affaire.

Enfin, bannissez l’acrylique qui tache tout définitivement et fusille vos pinceaux mal lavés. Et vive les litres de gouache de chez Pichon !

Discipline : tenir sa classe

Je ne dirai plus lol en classe

Au collège, je n’ai pour le moment connu que les joies de l’enseignement en REP.

Assurer la discipline est une tâche difficile, mais primordiale pour que le cours d’Arts Plastique ne se transforme pas en cours de récréation. Je ne suis surement pas le meilleur sur ce point, mais j’apprends.


Les règles de mes cours d’Arts Plastiques

J’énonce toutes ces règles lors de mon premier cours d’Arts Plastiques. (Des rappels réguliers sont toujours nécessaires.)

Installation

Présenter son carnet en rentrant
Attendre le silence et le calme avant de s’assoir
Respect du règlement intérieur (casquette, blouson, musique, chewing-gum, tenue indécente, portable…)

Plan de classe

Pas plus de 4 élèves par table (ilot)
Plan de classe naturel
Changement si problèmes (les places définies par le prof sont non négociables)

Matériel

Liste Materiel Arts-Plastiques

Dessin : crayon à papier, gomme, stylo, (règle, compas), feuille de dessin, calque
Couleur : feutres, crayons couleur, taille crayons
Bricolage : ciseaux, colle, scotch
Prêt possible, mais non garanti et prend du temps

Pendant les activités

On travaille dans le calme (pas d’agitation, parle tout bas/chuchotement uniquement avec ses voisins à la même table)
Si trop de bruits → mise au silence pendant 1 min (le prof est le seul arbitre)
Besoin d’aide : Lever la main (sans dire « monsieur »). Le prof passe vous voir à votre place.
Déplacements uniquement sur autorisation du professeur : dans un but précis, fait dans le calme sans perturber les autres
Prudence : outils (se faire mal), peinture (tache), jamais d’incivilité (inacceptable, pas de distinction entre jeu et provocation)
Matériel spécifique : règles d’utilisation expliquées/rappelées avant usage

Pendant les consignes, références & mises en commun

(À chaque fois que le prof s’adresse à toute la classe)
Arrêt des activités
Pas de déplacement
Silence absolu
Lever la main et attendre d’être interrogé

Sortie du cours : dicté par l’enseignant

Ranger, nettoyer le matériel
Entreposer les travaux au même endroit pour tous (ne pas les ramener chez soi)
Table PROPRE : attendre à sa place (Contrôle du nettoyage & rangement)

État d’esprit des cours

Arts plastiques : du latin plasticus ‘relatif au modelage’ aux formes (chirurgie plastique)
→ Recherches et exploration des différentes formes d’expression artistique, un langage visuel
Favoriser l’entre-aide, l’interactivité, la co-évaluation ou la co-observation (Table en ilot pour le travail et non pour le jeu)
Respect des règles :
•   pour une bonne ambiance de travail
•   pour pouvoir entreprendre des activités plus complexes (autre que le dessin)

Quelques conseils tirés de ma propre expérience :

Ne jamais s’adresser à toute la classe dans le bruit, car si l’on commence à le faire, on perd toute autorité. (Ma règle d’or « Quand je parle, on m’écoute ».)

Un élève qui est désœuvré est un élève qui va probablement faire une bêtise. Par extension, éviter au maximum tout les temps morts pendant votre cours.

Positionnez-vous toujours de façon stratégique pour garder dans votre champs de vision un maximum d’élèves.

Énoncer clairement ses règles et les défendre comme la prunelle de ses yeux (rappeler leurs utilités).

Pour interpeller efficacement un élève, il vaut mieux connaitre son prénom.

Éviter les reproches directs à un élève (une attaque à la personne). Leur susceptibilité est légendaire à cet âge-là. Mieux vaut simplement rappeler la règle enfreinte.

Ne jamais prendre des mains un carnet (dans 99% des cas, l’élève explose). Lui demander avec fermeté de poser le carnet sur son bureau et reprendre le cours en attendant (ce qui coupe court à la négociation).

Essayer d’éviter de résoudre un conflit devant toute la classe. L’élève fera tout pour défendre son honneur quitte à se mettre en scène et surenchérir. Mieux vaut temporiser un peu en lui proposant une porte de sortie.

Toujours faire appliquer ses punitions. Si vous laissez passer une punition non faite ou vous n’appliquez pas vos menaces, votre réputation sera très vite faite sur tout le collège.

Ne pas rester seul face à un élève qui vous malmène. Prof principale, CPE et parents seront vos meilleurs alliés pour redresser la barre. Rapports, mails, coups de téléphone, ça prend (beaucoup) de temps, mais c’est aussi une question de survie.

Ne jamais oublier que dans une classe, il y a en moyenne, 2 élèves qui sont là pour bordéliser votre cours, 3-4 qui suivront les dérapages et tout le reste de la classe qui souffre en silence. C’est très désagréable de réprimer systématiquement tous les dérapages, mais en réalité la majorité de la classe vous en sera reconnaissante. Et à terme, c’est elle qui vous donnera une réelle légitimité à faire respecter l’ordre. En clair, si vous arrivez à gagner l’approbation de la classe, la discipline sera beaucoup plus simple.

Si jamais vous entendez toute la classe huer (faire « woooooo ») à votre égard, vous pouvez commencer à sérieusement vous inquiéter, car :
• soit vous venez d’humilier publiquement un élève (ce qui n’est pas cool) et vous pouvez d’ores et déjà vous préparer à des représailles
• soit vous avez dit ou fait quelque chose qui est désavoué par toute la classe, vous êtes donc en train de perdre l’approbation de la classe.

Enfin, il faut être à tout instant parfait et exemplaire… !
En réalité, dans ce travail, on est souvent poussé aux delà des limites de notre patience, mais il ne faut pas oublier qu’on fait face à des enfants en grande détresse et souvent très fragiles psychologiquement (malgré les apparences). Même à bout de nerfs, nous devons faire attention à ne pas les broyer sur un coup de colère. C’est évident que nous avons un ascendant psychologique sur eux, et c’est principalement pour cette raison que je pense que nous devons effectivement faire preuve de bienveillance.

Formation sur la tenue de classe par Sébastien Clerc

Je vous recommande chaudement de regarder les modules de formation «  la tenue de classe dans l’académie de Créteil » assurés par Sébastien Clerc disponible sur le site Canopé.

Vous trouverez ci-dessous mes notes personnelles prise à partir de ces conférences vidéos. En gras les éléments qui m’ont clairement aidé plus d’une fois.

Charisme

Voix : calme, grave, audible.
Monter la voix non pas pour s’énerver, mais pour reprendre le contrôle
→ enchainer sur une voix calme
 → parler dans le silence uniquement
Circulation dans la salle lente (contrôle visuel permanent)
Debout, dos droit, regard circulaire
Venir en forme

Plan de classe

Inscrire le plan de classe naturel (lors de l’appel ou faire tourner une feuille pour que les élèves ajoutent leur nom)
Imposer un plan de classe : La première séance, les élèves vont se venger, mais c’est bénéfique sur le long terme. (Prévoir d’afficher un plan de classe dans le sens de lecture des élèves)
→ Placer les bavards en colonne (règles dos au dossier, discussion à 180° pas possible)
→ Attention aux gauchers
Ne pas briser les binômes positifs / ne pas rassembler des élèves qui ne se supportent pas.
→ Ne pas complètement perturber les élèves (devant-fond)

Respect

Respect de soi, de son travail et des autres
Définir et rappeler les règles (notamment politesse), les appliquer soi-même et demander la réciproque.
Vouvoyer les plus grands
Assumer l’inégalité des rapports en classe (prof/élèves)
Être réactif (interrompre les bêtises par anticipation)
Pour les longues interventions individuelles, demander à l’élève de venir a son bureau (pour assurer le contrôle visuel de classe).
Un élève se met en scène devant la classe, individuellement, un autre dialogue est possible.

Discipline

Attention à la classe sympathique, mais bavarde (tant pis, faut pas être toujours sympa)
Assurer la discipline jusqu’à la fin du cours (éviter les mauvaises habitudes)
Au tableau : cadre d’élèves punis à la fin de l’heure (écrire/effacer des noms en fonction du comportement)

Ton → fermeté (pas de marge de négociation, mais un peu d’écoute)

1 Regard fixe neutre
2 Insistez avec politesse
3 Explication raisonnée (parle à un adulte)
4 Autorité (parce que je suis le professeur et que tu es un élève)
5 Menace (sanction, rapport, exclusion. Attention aux menaces engageantes sur la durée « Si tu continue c’est la porte » → que faire s’il continu un petit peu ?)
6 Commencer la procédure de sanction

Remercier l’élève s’il a cédé

Crise

Assurer la sécurité si danger (demander de l’aide si nécessaire)
Énoncer la gravité de la situation (pas de menace pour éviter la surenchère)
Temporiser (parler calmement / revenir au cours / laisser une porte de sortie à l’élève)
Mémoriser les faits et les propos avec précision pour le rapport (l’élève est souvent respectueux de la vérité, signaler ses propres dérapages)

Punitions et sanctions

→ Respect des règles pédagogiques
→ Progressivité des sanctions (Instaurer et respecter un cadre de punitions)

1. Avertissement oral
2. Observation écrite dans le carnet
3. Devoir supplémentaire
4. Retenue
5. Exclusion ponctuelle

→ Traiter le problème (rapport/CPE/parents)

Heure de colle pas toujours simple à mettre en place.
Exercice simple à faire pour être accepté en cours
Demande d’expliciter l’utilité d’une règle (pédagogiquement plus efficace qu’une lettre d’excuses)
Travaux d’intérêt général pour les dégradations
Exclusion : pour assurer l’intérêt général de la classe. 5min, derrière la porte ou à la vie scolaire si elle assure.

Programmes d’Arts Plastiques 2016 – collège

Aimons lire les programmes scolaires

Kit de démarrage : Programmes 2016

Attention, je ne suis pas formateur, mais un simple contractuel qui a eu un peu de mal à synthétiser la documentation colossale qui est disponible sur le site du ministère.

J’ai depuis bénéficié de 6 jours de formations sur ces programmes.

Je rassemble ici tous les documents nécessaires pour devenir un prof parfaitement conforme aux nouveaux programmes scolaires (jusqu’à la prochaine réforme).

logo-ministere-education-nationale

Notions de base

  • Un enseignement est un ensemble organisé de séquences composé de plusieurs séances de cours qui met en œuvre un projet
  • Une compétence est l’association de connaissances (savoirs), de capacités (savoir faire) et d’attitudes (savoir être).
  • Cycle 3 : CM1, CM2, 6e (9-11ans, « cycle de consolidation »)
  • Cycle 4 : 5e, 4e, 3e (12-14ans, « cycle d’approfondissement »)

Le programme d’arts plastiques

logo_arts-plastiques-edu

Les outils que j’utilise (à télécharger)

L’intégralité du programme officiel d’arts plastiques est dans ce document (pdf) de 15 pages.

Concrètement, dans chaque séquence, il faut :

→ Ancrer le sujet autour d’un questionnement appartenant à l’une des 3 grandes questions du cycle.
Ex :  cycle 4, question « La représentation : image, réalité fiction », questionnement « La narration visuelle ».

→ Travailler une ou deux notions parmi les 9 notions citées dans le programme
(espace, temps, couleurs, corps/geste, lumière, matière, forme, outil et support)

→ Évaluer une ou deux compétences du programme officiel.
(grilles des compétences cycle 3 et 4 (pdf))

Le socle commun

Socle Commun

Les outils que j’utilise (à télécharger)

  • Tableau synthétique (ods ou pdf)

Certaines séquences (ou projets) peuvent être interdisciplinaires et/ou travailler des compétences du socle commun.

À la fin de chaque cycle, toutes les compétences appartenant au socle commun doivent avoir été évaluées par l’équipe pédagogique (et de ce que j’ai pu observer, chaque collège organise son propre système D pour y arriver) :

Il y a 5 domaines de compétences interdisciplinaires décrits de façon visuelle (jpg) ou textuelle (pdf).

Chaque compétence est détaillée : cycle 3 (pdf) et cycle 4 (pdf).

Où trouver des séquences ?

Récupérer des séquences

Les formateurs vous diront tous qu’en Arts Plastiques, nous avons la chance de ne pas avoir de manuel, et que c’est toujours mieux d’inventer nos propres séquences. Et c’est vrai,  mais…
Pour un débutant, c’est quasiment impossible de savoir par avance ce qu’il peut attendre de ses futurs élèves.
Créer l’intégralité d’un programme prend un temps colossal.
Et surtout, j’ai toujours considéré que le travail en équipe permet d’aller plus loin.

Beaucoup de professeurs partagent leurs séquences sur internet. (Faites attention, elles ne sont pas toutes à jour et donc ne suivent plus les derniers programmes.) C’est pour moi une source d’inspiration remarquable qui permet aussi de découvrir l’approche pédagogique des autres professeurs. Je vous conseille de chercher des séquences qui vous correspondent, qui vous inspirent, sur lequel vous allez vous sentir à l’aise. Le mieux est de vous les approprier en les réadaptant avec votre propre fonctionnement, votre propre expérience.

Mais une chose est sure, les séquences qu’on préfère enseigner, c’est celles qu’on a créées soi-même. 🙂

Sites internet

Vous avez bien sûr le site Éduscol – Arts Plastiques (L’onglet « Enseigner » est une véritable mine d’or)

J’ai beaucoup appris en lisant le site de Danièle Perrez, professeure d’arts plastiques et formatrice ESPE. Le contenu est remarquable, notamment sur les méthodes pédagogiques. (En plus on a fait la même école, et j’ai moi aussi habité à la Réunion :P)

Dans le même hémisphère, j’apprécie aussi Arts Pla Site Austral, un site bien organisé, qui met à disposition de bon outils pour démarrer rapidement (lors d’un remplacement en lycée, je dois dire que leurs tableaux synoptiques et les documents de révision du bac m’ont fait gagner beaucoup de temps).

PAO : Publication Assistée par Ordinateur

Objectifs pédagogiques

Universite-Paris-7-Diderot

UE libre : Publication Assistée par Ordinateur

  • Règles de base de la communication visuelle
  • Initiation à la retouche d’image et au photomontage (Photoshop)
  • Initiation au dessin vectoriel (Illustrator)
  • Initiation à la mise en page (Indesign)
  • Créer des documents destinés à la publication

Cette U.E permet d’acquérir des notions de graphisme de base et d’apprendre à maitriser les logiciels dédiés à la création de visuels destinés à l’impression (affiches, packaging, plaquettes, livres, etc.).

Ressource créée dans le cadre des TD de l’université Paris Diderot (SCRIPT).

CC-by-nc-sa Édouard Dullin

 

Cours théoriques

L’image matricielle (ou bitmap)

L'image vectorielle (en mode trait)

La colorimetrie

L'impression

La composition

Les polices de caractères

La typographie

 

PAO – L’image matricielle (ou bitmap)

Cours en ligne

Universite-Paris-7-Diderot

PAO — L’image matricielle (ou bitmap)

  • Format, définition et résolution d’image
  • Poids et compression d’image
  • Les formats de fichiers usuelles

Ressource créée dans le cadre des TD de l’université Paris Diderot (SCRIPT).

PAO — La colorimétrie

Roue chromatique

Cours en ligne

Universite-Paris-7-Diderot

PAO — La colorimétrie

  • Synthèse additive et soustractive
  • Modèle colorimétriques (RVB, CMJN, TSL L*a*b)
  •  Espaces colorimétriques (Cie Lab, Adobe RGB, sRGB)
  • L’impression (séparation quadrichromique)

Ressource créée dans le cadre des TD de l’université Paris Diderot (SCRIPT).

PAO — La composition

Cours en ligne

Universite-Paris-7-Diderot

PAO — La composition

  • La lecture d’une image (lignes de forces)
  • Les proportions (cadrage, proportions)
  • La profondeur (plans, nœuds graphiques)
  • Le point de vue (ligne d’horizon)
  • Le contraste (la lisibilité) 

Ressource créée dans le cadre des TD de l’université Paris Diderot (SCRIPT).

PAO – L’image vectorielle (en mode trait)

Cours en ligne

Universite-Paris-7-Diderot

PAO — L’image vectorielle (en mode trait)

  • Courbes de Bézier
  • Tracé, fond, contour
  • Poids et dimension
  • Formats de fichiers usuels

Ressource créée dans le cadre des TD de l’université Paris Diderot (SCRIPT).

PAO — Les polices de caractères

Cours en ligne

Universite-Paris-7-Diderot

PAO — Les polices de caractères

  • Lexique structural des caractères
  • Classification Vox-AtypI (les grandes familles de police)
  • Le choix d’une police
  • L’utilisation d’un police

Ressource créée dans le cadre des TD de l’université Paris Diderot (SCRIPT).

PAO – La typographie

Cours en ligne

Universite-Paris-7-Diderot

PAO — La typographie

  • Les propriétés de caractères (fontes, casse, crénage)
  • Les propriétés de paragraphe (ligne, alignement, retrait et espacement)
  • La mise en page (format, marge, habillage, enchainement)
  • Les règles typographiques

Ressource créée dans le cadre des TD de l’université Paris Diderot (SCRIPT).

Lien

Jeu pour devenir un pro du crénage